Quotidien

Comment aménager son intérieur

Présenté au monde le

Le chez-soi. « La maison, c’est l’homme, tel le logis, tel le maître ; en d’autres termes, dis-moi où tu habites, je te dirai qui tu es. »1Mario PRAZ, Histoire de la décoration d’intérieur. Plus qu’un abri construit, la maison est un « espace organisé, vécu et symboliquement marqué. »2Pierre CENTLIVRES, « Habitat », Encyclopædia Universalis. C’est le chez-soi, le lieu de l’intimité, un espace délimité dont l’usage vous est spécialement réservé, reflet de vos goûts et de vos habitudes. Ainsi existe-t-il des maisons qui sont véritablement le miroir de leur propriétaire.

Arranger son logement

La fantaisie de LOTI. Parmi ces maisons de caractère, on trouve celle de Pierre LOTI3Navigateur et écrivain né le 14 janvier 1850 à Rochefort (Charente-Maritime) et mort le 10 juin 1923 à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques). à Rochefort, baignée d’ambiances féériques, secrètes, exotiques. Les pièces ont été décorées et meublées avec tout ce qu’il a pu rapporter de ses voyages autour du monde. La salle Renaissance présente un escalier remarquable, une cheminée monumentale, une grande tapisserie des Gobelins et un magnifique plafond à caissons. La salle gothique propose à la vue un très beau parquet, des armures, une autre cheminée, un plafond aux poutres apparentes et des fenêtres gothiques rescapées d’une chapelle désaffectée. Une mosquée a même été reconstituée autour d’un bassin et de colonnes en marbre, à partir des objets et décors authentiques d’une mosquée de Damas…

Home, sweet home. Généralement hors de ces extravagances, la chaleur du foyer concentre une forme d’essentiel découlant du quotidien et de l’ordinaire4Cf. Mona Chollet, Chez soi. Une odyssée de l’espace domestique, éd. La Découverte, 2015.. Pour certains, le bercail est une vraie jouissance. Pour les autres, c’est le port d’attache, le pivot des affaires et intérêts personnels, le centre de gravité spatiale. Chacun peut tracer une carte de sa géographie personnelle ; le logement en est généralement le cœur, qui sert de référentiel géodésique à tous les trajets : on compte les distances depuis chez soi.

A-ménager. À l’intérieur des quatre murs, se trouvent le ménage : le nécessaire pour vivre mais aussi une présence et une pensée. La décoration, la disposition des meubles, le choix des matériaux, la priorité donnée à l’esthétique ou à l’ergonomie, tout est significatif. On s’approprie son logement en plusieurs temps, à l’arrivée, au fil des travaux ou à la longue. Déplacer les meubles, changer les tissus, repeindre les murs, troquer son éternel rideau de douche blanc pour un plus coloré ou miser sur les motifs sont une façon de donner un coup de frais ou un nouvel élan à son intérieur et à sa vie. On peut aussi construire une dépendance, peu importe… Que l’intérieur soit parfaitement stylé ou qu’il soit fait de bric et de broc, chacun a le pouvoir d’améliorer son petit bout de monde5« … mettre en ordre les choses autour de soi, s’arranger pour que le très petit domaine qu’on a – quand ce ne serait qu’un appartement de deux pièces ou bien si c’est une maison à la campagne qui en a quarante – soit un peu plus agréable à vivre, un peu plus ordonné, un peu plus facile que ceux du voisin, enfin se servir de ce genre de travaux pour embellir le monde sur le petit coin où on est, c’est très, très considérable. » (Marguerite YOURCENAR, Entrevues télévisées, 1ère partie de la quatrième émission, 1981)..

Appliquer le feng shui

Principes. En la matière, les Chinois disposent d’une philosophie très élaborée : le feng shui, signifiant littéralement le vent et l’eau. C’est un art de vivre multimillénaire qui s’appuie sur les croyances ancestrales du Taoïsme, auquel il appartient. Le feng shui vise à aménager les espaces pour équilibrer les forces, attirer les énergies positives et harmoniser leur circulation, qu’il s’agisse de flux visibles (l’eau) ou invisibles (l’air). L’application de ses préceptes lors de la construction et de l’aménagement des villes et des bâtiments (voire des sépultures) permet de favoriser le bien-être des occupants (ou la prospérité de la descendance) et, plus récemment, la productivité des salariés ou la rentabilité des locaux commerciaux.

Déclinaisons. Le principe de cet art – vivre en harmonie avec son environnement – se décline en actions concrètes : emplacement du terrain, orientation du bâtiment, sens de la cage d’escalier, disposition des meubles, répartition des espaces yin et des espaces yang. Revoir l’aménagement de son intérieur et adopter quelques conseils feng shui peut être le moyen d’amorcer un nouveau cycle en période difficile. L’agencement, les couleurs, les matières, la lumière et les objets jouent sur votre moral, votre forme et même sur votre chance ! Pourquoi vous en priver ?

Préceptes. Outre les conseils de bon sens (assignez une place à chaque objet et rangez-le après chaque utilisation, faites en sorte d’avoir à portée de main ce que vous utilisez le plus, évitez de surcharger votre intérieur en gardant des choses dont vous ne vous servez pas6Cf. le fameux « on ne sait jamais, ça peut servir ! » qui conduit à garder deux ou trois exemplaires (souvent usés ou cassés) d’un même objet…), vous pouvez appliquer ceux-ci : entretenir correctement chaque objet, faire entrer les cinq éléments (l’eau, le bois, le feu, la terre et le métal) chez vous, utiliser des couleurs douces pour les pièces de repos, se séparer des objets tristes ou symbolisant la mort7La mère de VERLAINE (poète français de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle) a longtemps gardé sur la cheminée familiale les bocaux renfermant les fœtus de ses fausses couches. Une telle attitude n’est évidemment pas feng shui, en plus d’avoir été traumatisante pour le futur poète..

Conseils. Ménagez-vous un sas entre l’entrée du logement et les autres pièces (couloir fermé ou étagères et rideau). Débarrassez la chambre de tous les objets électroniques, ne l’encombrez pas, ne mettez rien sous le lit, orientez-le pour que la tête soit éloignée de la porte. Privilégiez le blanc pour l’entrée, le vert pour les toilettes, le bleu pour les chambres d’enfants et les couloirs ou escaliers, le jaune pour la cuisine et la salle à manger. N’encombrez aucun lieu de passage, réparez les fuites, remplacez les ampoules grillées et visitez quotidiennement chaque pièce de votre habitation.

Entretenir son logement

Une fois vos pénates aménagées, il s’agit d’en prendre soin. La vie quotidienne désordonne et salit : il faut régulièrement ranger et nettoyer. C’est un travail incessant, jamais fini, toujours à reprendre. Tenir son intérieur propre est un travail de titan, communément dévolu aux femmes comme toutes les tâches jugées ingrates.

Faire le ménage, la vaisselle, la poussière, briquer les meubles, nettoyer les vitres, battre les tapis, épousseter les bibelots, secouer la nappe, laver et étendre le linge, récurer les casseroles8Y faire bouillir du vinaigre blanc : ça sent très mauvais mais ça ne coûte presque rien, c’est très efficace et ça ne pollue pas., faire reluire les cuivres et l’argenterie, repasser les vêtements, arroser les plantes, les mettre dans le jardin les jours de pluie pour les dépoussiérer, passer l’aspirateur ou un bon coup de balai, etc.

En outre, aérer régulièrement son logement (au moins une fois par jour, même l’hiver, et obligatoirement quand vous faites le ménage) ne fait jamais de mal : le phénomène a été observé en tous lieux et toutes époques, si bien que vous pouvez aveuglement suivre le conseil.

N’hésitez pas non plus à instituer le rite du grand nettoyage de printemps en mettant toute la famille à contribution : c’est une occasion de marquer le coup et de repartir du bon pied. Le tri et le rangement aussi peuvent aider à se sentir mieux9« C’est voluptueux, de ranger ; mais c’est tuant. » (Françoise GIROUD, La Rumeur du monde). et à faire le point. Enfin, fumez à l’extérieur, évitez de salir et rangez au fur et à mesure.

Sources