OrganisationQuotidien

Comment organiser son déménagement

Présenté au monde le

Circonstances. Les grands changements de la vie s’accompagnent souvent d’un déménagement. Partir de chez ses parents, vivre en couple, prendre plus grand parce qu’un (nouvel) enfant arrive, emménager dans plus petit à la suite d’une déconfiture, changer de boulot ou de pays, partir en maison de retraite… Qu’on achète, revende ou loue, ce Monopoly ménager se joue toujours en quatre actes.

Quatre étapes. Le plus souvent, on commence par trouver le nouveau logement avant de prendre la décision de quitter l’ancien (1). Ensuite, on lance les préparatifs du déménagement (2). Enfin, le jour J, on quitte son ancien logement (3) pour entrer dans le nouveau (4). Dit comme ça, rien ne semble sorcier. Mais le déménagement provoque généralement quelques inquiétudes et angoisses. C’est toujours tourner une page de sa vie pour en écrire une nouvelle. Attendez-vous à être éprouvé·e en triant vos affaires et en faisant vos cartons !

DÉMÉNAGER
(Verbe intransitif)
1. Retirer des meubles d’une maison pour les transporter dans une autre ou même pour les mettre sur le pavé de la rue1LITTRÉ, Dictionnaire de français, Déménager, 1.
2. Changer de domicile, de local d’habitation2LAROUSSE, Dictionnaire en ligne, Déménager, 1..
3. (populaire) Mourir3LITTRÉ, Dictionnaire de français, Déménager, 5.

1. Trouver le nouveau logement

Contexte. Déménager consiste à changer de logement pour un autre, parfois pour changer de ville ou de pays. La logique veut qu’on trouve le nouveau logement avant de quitter l’ancien. Mais, pour des raisons d’opportunité4Le coup de cœur. ou de droit5La fin du bail., il peut arriver qu’on prenne la décision de partir avant d’avoir trouver le nouveau logement. Ensuite, il faudra trouver votre point de chute. Pour chercher un nouveau logement, commencez par fixer des critères, sélectionner des offres, prenez attache avec l’agence puis faites plusieurs visites ; au besoin, prenez rendez-vous avec le banquier et concluez la vente ou le bail.

Si vous êtes propriétaire, mettez le logement en vente simultanément. Attendez d’avoir vendu le premier pour acheter le second, Sinon il faudra recourir au prêt relais.

Quatre critères. Sauf coup de cœur ou succession, la recherche d’un logement s’établit en fonction de quatre critères essentiels. Le tout premier est la durée : allez-vous louer ou acheter ? La location est préférable si vous n’êtes pas sûr·e de rester dans la région ou si vous venez d’arriver et voulez d’abord découvrir la ville avant d’acheter. Évidemment, il arrive aussi qu’on loue uniquement parce qu’on n’a pas suffisamment pour emprunter… Les trois autres critères sont corrélés : la localisation, le budget et la surface. Plus c’est petit, moins c’est cher ; mieux c’est situé, plus c’est coûteux.

« L’échec aussi est une sorte de mort : meubles vendus, tiroirs vidés, camion de déménagement qui attend comme un corbillard dans l’allée pour vous emporter vers une destination moins coûteuse. »6Graham GREENE, Une sorte de vie, 1971, préface.

Le choix du logement. En pratique, le critère le plus important reste la localisation, dont le prix dépend énormément. Vous choisissez une ville ou une région ; elle vous est généralement imposée par votre lieu de travail. Mais, après la région ou la ville, restent encore à définir le quartier, le milieu (urbain ou plus rural), la proximité des transports ou des commerces, etc. La durée et la localisation étant généralement imposées, la surface est ensuite déterminée en fonction du budget dont on dispose. En dépendront le nombre de pièces, leur surface, leur disposition et distribution, également leur exposition, ainsi que l’isolation et la qualité du bâti.

Une fois la vente conclue ou le nouveau bail signé, résiliez l’ancien bail. Si vous étiez propriétaire, tâchez d’avoir déjà vendu le premier logement.

2. Préparer le déménagement

Tout emballer. Commencez par acheter7Par exemple sur Déménager seul ou Éco carton. ou trouver des cartons, ainsi que du matériel pour emballer : adhésif, papier à bulles, marqueur, étiquettes, cutter, mètre, draps ou couvertures. Faites du tri dans vos affaires : donnez, recyclez, revendez et jetez le reste en respectant les consignes de tri. Ce que vous gardez, emballez-le et mettez-le en carton. Démontez chez vous ce qui peut l’être — bibliothèque, meubles ou étagères — et retirez ce qui est au mur ou au plafond — tableaux, posters, appliques  —. L’opération est longue et fastidieuse mais c’est aussi l’occasion de se débarrasser de l’inutile, de revendre ce qui peut encore servir, de se rappeler des souvenirs, de retrouver des objets, de mettre de l’ordre dans sa vie. Au dernier moment, videz et dégivrez réfrigérateur et congélateur.

Prenez garde à mener toutes ces opérations progressivement et dans le bon ordre : on n’emballe pas la vaisselle quinze jours avant le déménagement…

Faire les démarches. Parallèlement aux cartons, effectuez toutes les démarches administratives : gestion des contrats (eau, gaz et électricité, poste, internet et téléphones, assurance habitation) ou changements d’adresse (sécurité sociale, mutuelle, assurance auto, carte grise, Pôle emploi, impôts, etc.). Posez des jours de congés. Pour le jour J, sollicitez l’aide (presque gratuite) de la famille et des amis ou celle (bien payante) des Déménageurs bretons, des Gentlemen du déménagement ou de toute autre entreprise de déménagement. La deuxième solution est évidemment tentante si le volume des affaires est conséquent. Mais on passe alors à côté d’une journée très particulière faite de rigolades et de repas entre amis. Si besoin, louez ou trouvez un ou plusieurs véhicules.

3. Quitter son ancien logement

Le déménagement. Si vous optez pour la famille et les amis, fixez une heure d’arrivée puis une heure de début de déménagement. Ce laps de temps permettra de prendre un petit déjeuner ensemble : achetez des viennoiseries, du jus de fruit et prévoyez du café (gardez accessibles la cafetière et un peu de vaisselle). Prévoyez aussi un déjeuner et éventuellement un dîner simples (sandwichs, salades ou pizzas ; bières, vins et sodas). Estimez le nombre de véhicules (voitures ou camions) nécessaires et, le cas échéant, louez-en un supplémentaire.

Organisez la journée au fur et à mesure en répartissant les tâches entre les personnes, voire les équipes de deux ou trois personnes. Le soir, remboursez tous les frais que vos amis auraient pu exposer (achat de cordes, gants, casques de chantier, bonbons, carburant, pansements). Faites en sorte que l’ambiance soit bonne et que tout le monde passe une bonne journée. Vous verrez : transbahuter des meubles et trimbaler des cartons, c’est fatiguant mais on rit beaucoup. Ce sont aussi ces moments qui construisent une amitié… Enfin, sachez qu’il est très mal élevé de refuser un coup de main pour un déménagement lorsqu’on est libre ce jour-là. Vos amis seraient fondés à vous en vouloir.

Le départ. Une fois les locaux vides, il reste encore à relever les compteurs et à faire le ménage pour les prochains occupants. Si vous étiez locataire, l’agence immobilière enverra quelqu’un pour faire l’état des lieux. Ce jour-là, vous devrez rendre toutes vos clefs et, dans un délai de deux mois, on vous rendra votre dépôt de garantie (ce qu’on appelle la caution). Pour cela, bien entendu, il ne faut pas avoir dégradé l’appartement, exception faite de l’usure normale de l’habitat.

4. Emménager dans le nouveau logement

L’emménagement. Cette étape n’est pas la plus facile, car vous avez accumulé du stress et de la fatigue. En outre, les déménageurs comme les amis se contenteront, pour l’essentiel, de déposer vos affaires. Il vous appartiendra de remonter les meubles, de déballer les cartons et de tout ranger. Si vous êtes locataire, il faudra préalablement avoir fait l’état des lieux d’entrée et, que vous soyez locataire ou propriétaire, il faut également vous farcir le ménage. Procédez aux branchements et raccordements (ou vérifiez-les) : eau, gaz, électricité, électroménager, wifi.

L’aménagement. Assez vite et même avant le déménagement, l’idéal est de faire un plan du nouveau logement et d’y placer les meubles. Comme ça, vous pourrez indiquer plus facilement aux déménageurs ou à vos amis où ils doivent les déposer. Cela vous fera gagner un temps précieux. Vous pouvez prévoir de repeindre les murs ou de changer la tapisserie. Outre la disposition des meubles, l’aménagement comprend celles des tapis, des tableaux, des luminaires, des plantes. Pensez à la décoration mais pensez aussi aux espaces de vie. Un déménagement est l’occasion, en repensant l’espace, de changer d’habitudes ou de se rapprocher de ses vraies priorités, bref de redessiner son interface de vie.

Une fois bien installé·e, pendez la crémaillère et invitez tous les gens qui vous auront aidé·e à déménager.

Illustration