Esprit

La vie sur Terre (règles du jeu)

Présenté au monde le

Vous arrivez sur Terre par le bas-ventre d’un autre joueur, de sexe féminin. Un lieu et une date de naissance vous sont attribués au hasard ; ils déterminent la civilisation, la société et le milieu auxquels vous appartenez. Vous êtes doté d’un corps, généralement pourvu de toutes les fonctions et commodités de base. On vous affecte des éléments de désignation : prénom(s), nom(s), titres éventuels. Vous recevez également certaines caractéristiques physiques et morales, selon lesquelles vous construisez votre personnalité.

Pour ce faire, vous êtes placé dans une famille d’accueil qui est chargée de votre entretien. Vous apprenez à manger, à marcher, à parler, puis à réfléchir, à travailler et, finalement, à vous débrouiller seul. Vous vous émancipez de l’emprise parentale et, vous accouplant, faites parfois surgir d’autres joueurs sur le plateau de jeu. Il faut alors assurer leur subsistance et leur éducation. Vous pouvez aussi parcourir la Terre, bâtir un empire financier, propager la bonne parole, cultiver un lopin ou tenir un petit commerce. N’oubliez pas, à l’occasion, d’admirer les étoiles, de tomber amoureux et de jouir des mille plaisirs de l’existence.

Pendant toute la durée de votre partie, vous êtes libre de vos pensées et, dans une certaine mesure, de vos paroles et de vos choix. Vos actes sont, en revanche, entravés par le fonctionnement interne de votre corps, par la présence des autres joueurs sur le plateau et par le cours immuable du temps. Votre obsession est d’assurer votre survie afin de prolonger au maximum votre participation au jeu. Vous finissez par disparaître et retournez à la Terre. Vous n’avez qu’une seule vie.

Consultez le Lexique de Notices, V° Vie sur Terre (la).

Illustration

Pieter Brueghel l’Ancien, Les jeux d’enfants, 1560, Kunsthistorisches Museum, Vienne